Je vous avais promis un article sur l'homosexualité, le voici... L'année dernière, avec le mariage pour tous, j'aurai pu en parler en long en large, en travers... Mais voilà, mon blog n'a pas vocation à traiter les sujets "bateaux" du moment... J'en parle donc à tête reposée, loin de toute "manif pour tous" et de Frigide Barjot... Loin des clichés, de l'homophobie ordinaire...

Je connais des homosexuels, et je m'en fout de leur sexualité: homo, bi, hétéro, ce sont d'abord des humains.

Petite leçon de biologie: un homme et une femme possèdent tout deux un coeur, des poumons, des yeux... Alors pourquoi un homme n'irait pas avec un autre homme, puisque (attention, expression glissante) ils ne sont pas fondamentalement incompatibles? Et les femmes?

Certains citent la Bible en disant que l'homme et la femme sont conçus pour être ensemble... N'oubliez pas que ce ne sont que des mots interprétables de milles manières différentes, traduit par des hommes influencés par la morale de leur époque... Dieu a plus de 6000 ans, sa mentalité a eu le temps de changer entre la Génèse et 2013...

Quand aux enfants, écoutez-moi bien, c'est scientifique et psychologique: Si l'enfant est éduqué par des homosexuels ou par une famille monoparentale, cela ne provoque aucuns problème, tant qu'il possède, dans la famille, un tiers, un confident, surtout, si le couple est de sexe différent (fils de lesbiennes ou fille d'homosexuels).

Au niveau des chiffres, on doit atteindre péniblement les 10% d'homosexuels, cette impression d'augmentation est simplement du à la surmédiatisation (avec la loi sur le mariage pour tous, les manifs contre...) et au fait que grâce à elle les jeunes commencent à oser en parler. Certains parents ont du mal à le tolérer et renient leur enfant, sans le Refuge, des tas de jeunes seraient à la rue à cause de leur orientation sexuelle... Vous imaginez? SDF pour cause d'homosexualité? Perso, je trouve ça intolérable, homos, mais êtres humains avant tout...

Tout comme je trouve intolérable les insultes comme "sale PD", "sale gouine"...

Parlons psychologie: certains se sont penchés sur la question et ont découvert qu'on a TOUS une période homosexuelle dans notre vie, surtout à l'adolescence... Enfant, il y avait le complexe d'oedipe (on préfère le parent du sexe opposé), ado, il se trouve qu'à plus ou moins grande intensité, on éprouve de la fascination pour notre sexe... Certains resteront hétéros, d'autres le refouleront totalement (notamment par honte), d'autres deviendront probablement homos... Rien n'est déterminé à l'avance, on ne nait pas homo ou hétéro.

Parlons des clichés: les homosexuels n'aiment pas tous la mode, ils ne parlent pas tous avec une voix de petite fille... Les clichés peuvent être réduits (expériences scientifiques à l'appui!) encore faut-il le vouloir. C'est vrai que certaines filles aiment les homos, peut-être est-ce parce qu'elles savent qu'ils ne fantasment pas sur elles... Peut-être parce qu'ils sont ouverts d'esprit... Certains hommes aiment aussi les lesbiennes... mais bon, on ne réussira pas à m'oter de la tête que c'est à cause du fantasme du ménage à trois...

Un homo, une lesbienne, ce sont des êtres humains comme nous tous. Je suis pour continuer à briser le tabou. Et contre tout ce qui se passe contre les homosexuels en Russie.

Retour à l'accueil