Ca fait quelques mois que mon look a changé. Il y a quelques années je vous faisais un article sur "comment trouver son look", j'avouais adorer des look excentriques comme celui de "princesse pudding", des pin up... Et voilà, je suis entrain de devenir une "poupée" vintage. J'aime les robes des années 50, les salopettes, les jupes en dessous du genou, les chapeaux à voilettes, les couleurs pastels...

Mais voilà, parce que j'ai adopté ce look, les gens se mettent à penser que j'adhère à la pensée de l'époque: la femme à la cuisine (lieu idéal pour cuisiner, faire les devoirs de ses 5 enfants, avorter en toute illégalité avec un cintre....), ferme sa gueule et ouvre les cuisses à son mari.

Ce qui est faux. Je serai toujours féministe, même si peut être qu'en devenant un jour maman, je serai moins "radicale" (car j'aurai cédé au marketing genré entre autre)... Je pense toujours que la place de la femme c'est où elle veut, qu'elle s'habille comme elle veut (et que ce n'est pas un appel au viol ou au harcèlement de rue), qu'elle aime qui elle veut, qu'elle fait ce qu'elle veut de son corps... Les femmes ne se définissent pas par rapport aux hommes ou à leurs enfants.

Bien sûr, il y a des situations où malgré mon féminisme, je me retrouve coincée, comme, quand on me demande ce que je pense des prostituées et des trans qui pensent que Barbie est un modèle de femme à imiter... Bien sûr, mon féminisme me dit: elles font ce qu'elles veulent, c'est leur corps, mais une autre partie de moi se dit: est-ce vraiment sain de traiter son corps comme une marchandise? Est-ce vraiment une preuve de liberté ou une forme insidieuse de soumission? Et pour les trans qui imitent Barbie: une trans est-elle vraiment libre de son choix si pour elle être une femme, c'est être son stéréotype?

Voilà, j'ai trouvé le look qui me correspond, je n'ai pas changé pour le reste, toujours les mêmes combats... J'espère que vous trouverez votre look, votre voie...

Retour à l'accueil